Teowin realidad virtual

La réalité virtuelle est très tendance, et a priori va le rester

 

L’utilisation d’outils technologiques qui permettent de recréer une réalité a commencé à devenir de plus en plus présent dans le secteur du design d’intérieur et la conception et la fabrication de meubles. Cette tendance en plein essor n’est pas accidentelle. Il est vrai que la réalité virtuelle nous permet de nous transporter dans le lieu et l’ambiance que nous désirons, ou nous rapprocher de quelque chose qui matériellement n’existe pas encore. Apporter un futur espace dans le présent immédiat. Acte de magie? Non, juste de la technologie.

A ce niveau il est important de distinguer entre deux concepts: la réalité augmentée et la réalité virtuelle. A terme, il est possible que ces deux technologies finissent par respectivement se rétro alimenter.

La différence entre ces deux technologies est que la réalité augmentée  présente le réel tel qu’il est en y ajoutant des éléments virtuels qui viennent s’y superposer. L’exemple le plus connu est le fameux jeu vidéo Pokemon. La réalité augmentée fait surtout servir le sens de la vue mais n’isole pas son utilisateur du monde réel.  Il l’augmente, comme son nom l’indique.

En revanche, la réalité virtuelle est une immersion visuelle totale dans un environnement qui permet de s’y déplacer et d’écouter par l’intermédiaire d’un casque des sons et sentir avec les manettes des objets par le biais de vibrations. Tous les sens sont activés pour simuler un univers, coupant totalement l’utilisateur de la réalité environnante.

teolive vr

Une évolution logique

 

Jusqu’alors le photoréalisme dans le design d’intérieur permettait de simuler la réalité sans être obligé de recréer un espace avec ses vrais meubles, sa décoration, etc. et avec le coût que cela supposait. La majorité des logiciels de dessin qui existent sur le marché proposent aujourd’hui  et depuis un certain nombre d’années déjà de dessiner une pièce à partir d’un catalogue 3D de meubles, objets et de textures, réaliser une photo réaliste calculée à partir d’un point de vue de la scène. La qualité des photos s’est considérablement améliorée au fil des années, jusqu’à obtenir une image presque parfaite, simulant une réalité et rendant quasiment impossible de distinguer le vrai du faux dans certains cas.

Cependant, aussi parfaite soit-elle, cette image ne permet pas de visualiser l’ensemble du projet en un coup d’œil. Comment faire pour voir ce qu’il y a de l’autre côté de la scène ? Jusqu’à présent on doit procéder au calcul d’une autre photo, orientée depuis un autre point de vue, avec la perte de temps que cela suppose. Ajouté à cela, il nous manque encore un élément important du réel : la quatrième dimension ; pouvoir se déplacer en temps réel dans la scène que l’on vient de construire de toute pièce à partir d’un logiciel.

Pour palier ce besoin, Teowin a décidé d’innover en proposant une photo-réaliste dynamique qui devient une photo vivante à l’intérieur de laquelle on peut librement se déplacer et observer ou interagir avec les éléments. Le réalisme est apporté notamment par un ensemble de textures d’une extrême qualité (relief, reflets, définition) et par la possibilité de voir la pièce à toutes les heures de la journée avec un système d’accélération du temps et de déplacement de la lumière du soleil. Le module TeoLive venait donc d’être créé.

mobalpa-niobe-burdeos

Et la réalité virtuelle dans tout ça ?

 

Avec cette nouvelle interface graphique suffisamment performante pour reproduire la réalité sans limitations de mouvements (dont la technologie utilisée  est tiré des meilleurs jeux vidéos) et grâce à l’arrivée d’une autre technologie sur le point de révolutionner le multimédia et notre façon de communiquer ou de travailler, il a été possible de construire un outil qui permet, non seulement de voir une photo-réaliste dynamique mais directement de se retrouver au sein de celle-ci, grâce au dispositif de réalité virtuelle (lunettes/casque/manettes).

Cette révolution  va donc aussi vraisemblablement impacter le secteur du meuble, en modifiant la façon de vendre ou de présenter les catalogues, et en donnant la possibilité de visualiser une quantité illimitée de showrooms ou de projets avec changements de textures, modèles ou couleurs, ouverture d’éléments comme les tiroirs ou les robinets sans pour autant avoir besoin d’un espace très grand et sans avoir à recalculer à chaque fois un nouveau rendu. 10m2 maximum suffisent et quelques secondes à peine pour charger une scène dans l’application.

Teolive VR  permet de se déplacer dans la scène, ce qui ouvre un nombre infini de possibilités. Montrer aux clients de quelle manière s’adaptera son espace à ses besoins, si les meubles sont à la bonne hauteur, si la combinaison de couleur est adéquate, si la disposition des éléments dans la pièce permet donne suffisamment de commodité au futur utilisateur de la cuisine… En résumé, la nouvelle application de Simsa permet réellement de sentir l’espace et de se l’approprier. Un pas de plus a été franchi rapprochant un peu plus le consommateur de son achat, en garantissant une satisfaction de design avoisinant les 100%. Seule la réalité virtuelle permet de réaliser cette prouesse au jour d’aujourd’hui.

Recréation d’espaces virtuels: ambiances et expériences comme éléments clés pour la vente

 

Il suffit d’un ordinateur avec les prestations requises et un dispositif de réalité virtuelle pour commencer à profiter de cette expérience ; les lunettes connectées à l’ordinateur ainsi que les capteurs de mouvement et de position pour délimiter l’espace virtuel et éviter ainsi que l’utilisateur ne choque avec des éléments de l’espace réel grâce à un calibrage préalable de l’espace utile réalisé en quelques minutes à peine ; les manettes dans chaque main vibrant à chaque fois que l’utilisateur souhaite ouvrir un élément de la scène ; le vendeur à côté qui pourra éventuellement guider le client grâce au moniteur de contrôle qu’il a depuis son PC.  L’expérience peut commencer…

L’expérience peut s’avérer déroutante tant la simulation est parfaite. Le corps accompagne chaque mouvement et chaque action et on en vient à oublier qu’on se trouve au sein d’une autre pièce, bien réelle, pour venir s’immerger totalement dans ce nouvel environnement. D’un coup d’œil, on se rend compte qu’il s’agit d’un espace virtuel, mais on corrige aussitôt la sensation et on accepte les règles du jeu. On finit par se sentir au sein d’une cuisine ou d’une salle de bain, on se penche pour regarder dans les tiroirs, on active les plaques chauffantes et on observe l’eau qui commence à bouillir dans la casserole, on allume la hotte pour évacuer la vapeur d’eau. Tous les sons d’ambiance sont reproduits fidèlement à chaque action ce qui apporte d’avantage de réalisme à l’ensemble. On peut modifier les couleurs des façades, des caissons. L’effet mal de mer n’est jamais noté car le corps se déplaçant avec l’image, on évite toute sensation désagréable. L’expérience est réussie lorsque le client souhaite poser ses manettes  sur le plan de travail qu’il a devant lui et que le vendeur doit rapidement lui prendre des mains pour éviter qu’elles ne tombent au sol.

lighting & oven teolive

L’incroyable versatilité de cette technologie autorise également son utilisation pour le bureau d’étude d’un fabricant qui souhaiterait tester ses prototypes avant commercialisation, ou préparer des implantations-types pour ses magasins et reproduire ainsi en amont l’expérience-utilisateur.

La cuisine en soi à aussi changé au cours de ces dernières années. Ce n’est plus une pièce à part qu’on cache à la vue des convives mais qui au contraire se montre sous ses plus beaux atouts et s’expose, privilégiant plus que jamais le design et l’élégance. La cuisine et le salon/salle à manger cohabitent dans un espace ouvert, justifiant l’importance de s’en faire une bonne idée préalable qui devra coïncider le plus possible avec le rendu final pour faciliter l’acte d’achat. Le consommateur est devenu plus exigent et mieux informé. Il souhaite participer activement dans le processus d’achat. Il dessinera au préalable son projet dans le logiciel par l’intermédiaire du vendeur et il pourra ensuite vivre son projet de l’intérieur, s’identifier et d’une certaine manière, l’accepter à part entière en se l’appropriant. Ceci apporte une valeur ajoutée à l’ensemble de la profession, qu’ils soient dessinateurs d’intérieurs, architectes, revendeurs ou fabricants.

bowling water

Nous sommes donc en présence du showroom du futur. Il s’agit d’un premier pas car la technologie est amenée à évoluer.  L’objectif à court terme sera d’améliorer l’expérience au niveau des ambiances, de la lumière et des textures. Les améliorations viendront aussi de la technologie et du marché. On pourrait imaginer que le vendeur et le client se retrouvent ensemble à dessiner de toute pièce le projet directement depuis l’interface virtuelle, ou encore de pouvoir le faire à distance, depuis chez lui. Ce sont des suppositions. Quelque soit la direction que prendra le marché ou la technologie, Simsa continuera de les accompagner et de se situer à la pointe de ceux-ci avec des outils innovants et efficaces pour le secteur du meuble et du design d’intérieur.